L'humanité est une et indivisible         


L’HOMME A-T-IL ÉVOLUÉ DEPUIS L’ANTIQUITÉ ?
LE CHANGEMENT



Nos sociétés se présentent volontiers comme des modèles évolutifs. Pourtant, dans l’histoire de l’humanité, tout individu lancé dans l’ascension finit par prendre conscience qu’il se trouve en environnement hostile. L’homme Jésus – comme des milliers d’autres – pourrait apporter son témoignage sur ce sujet.

Pourquoi ? La réponse est aussi évidente que surprenante. Tout modèle de société humaine s’appuie sur un modèle carcéral.

Notre conscience collective a oublié les circonstances historiques qui ont conduit à cette situation, mais lorsque Adam et Ève furent chassés des Hauteurs Saintes, ils retournèrent à ces systèmes ancestraux conçus pour emprisonner et exploiter la créature pré adamique vivant sur terre, systèmes qui perdurent encore aujourd’hui.
La tentative du Créateur de nous affranchir de cet esclavage nécessitera plus de temps, mais son projet libérateur demeure d’actualité.

Analyse du système carcéral terrestre



Principe de base

Un système constitué d’alliances entre roi noir– avançant sa légitimité en prétendant incarner l’intérêt collectif et qui réquisitionne les biens publics pour son propre compte – et roi blanc– prétendant détenir l’autorité du Ciel et distribuant des passeports illusoires –, système basé sur le secret et les privilèges afin de générer des hiérarchies justifiant leur position dominante.
Un fonctionnement renforcé par des médias chargés du conditionnement mental, consolidé par un système judiciaire engagé dans l’élimination – sous couvert de justice – des éléments réfractaires et dangereux pour la stabilité sociale.

Voilà pour le principe de base, décliné en autant de variantes à travers les divers systèmes de la planète.


 


Système carcéral terrestre dans une représentation à 5 dimensions

 
Toute légitimité n’est-elle pas en faveur de la Vie ?

Que dire de ces systèmes qui ne peuvent manifestement qu’assujettir l’homme dans la mort de siècle en siècle ?
Ce sont des impostures qui montrent chaque jour leur impuissance, et qui se maintiennent encore en inspirant aux faibles qu’ils dominent et qu’ils corrompent de devenir comme leurs dominateurs et leurs spoliateurs.

Des systèmes aujourd’hui à bout de souffle qui tentent de se maintenir par des diversions et des promesses illusoires.
Cependant, le voile de la supercherie finit par se lever.



Participation ou opposition

On peut clairement se rendre compte que toute participation à ces systèmes carcéraux sera utilisée à des fins de consolidation. Nombreux sont ceux qui pensent tirer profit personnel à apporter leur contribution, ou qui croient faire œuvre utile à la collectivité. La récupération des bonnes initiatives représente une industrie florissante.

Certains jugeant être mis à l’écart de cette manne providentielle se révoltent. Cette révolte impulsionnelle, bien que légitime, n’aura pour effet que de désigner des boucs émissaires et de remplacer les responsables présents par d’autres – le plus souvent pires que leurs prédécesseurs – parce que l’homme conditionné depuis des millénaires génère inéluctablement, malgré lui, le même environnement carcéral.

De fait, l’homme ne connaît rien d’autre que le système carcéral dans lequel il se débat et s’enlise de façon récurrente, parce qu’il n’a jamais, à ce jour, suffisamment assimilé et mis en pratique la Parole pour vivre librement selon la Loi de l’univers et régner sur la mort et sur les enfers.

Les promesses de progrès grâce à la science trouvent encore une oreille favorable. Pourtant la terre a connu des civilisations scientifiquement plus avancées qu’aujourd’hui, et dont il ne subsiste que des mythes et quelques traces archéologiques.
Notre société technologique n’est-elle pas aussi sur le point de se détruire si l’on ne l’en empêche pas ?



Le changement

La solution réside bien dans le déconditionnement de ce mode de fonctionnement.
C’est pourquoi la première étape du changement ne peut s’effectuer que par un déconditionnement mental de l’homme. Une étape essentielle pour évoluer au-delà du statut infantile et funeste perpétré par les dominateurs, pour nouer une relation personnelle avec le Père et pratiquer le vol libre de l’oiseau qui appuie ses ailes sur le Vent de la Parole.


 


Projet de libération sur le modèle adamique

 
C’est la méthode proposée par le Créateur qui nous livre sa Parole de siècle en siècle et attend que l’homme prenant conscience de sa nature véritable et de ses intérêts vitaux témoigne de signes évidents de volonté de libération pour le soutenir dans son action.
Il apparaît évident que ce processus de déconditionnement doive s’effectuer à distance du roi, habile à manipuler et à imposer sa version de la Parole à des fins de récupération, à menacer l’homme qui s’émancipe de s’exposer au chaos.

Le pénitent se tiendra comme un enfant devant la Parole, apprenant ainsi « où Je Suis, où Je ne Suis pas, et découvrant mes Merveilles. »

Pendant ce premier temps de maturation nécessaire, la préparation à l’étape collective s’activera à faire valider le vote « DIEU » pour instaurer son règne.




Objectif

Ancrer l’homme dans la dynamique de la vie, dans son environnement terrestre et dans l’univers – visible et invisible – dans le présent et dans le futur, parce que le bonheur ne se mesure pas en années, mais en éternité.

 


Ma Parole est la Loi Qui vient

..._Thora_Évangile_Coran_Révélation d’Arès


 


 
L’homme devient le Frère